Partagez le dès maintenant!Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Petite île baignant au large de l’extrémité sud de l’Inde, le Sri Lanka sert d’écrin à une nature généreuse précieusement gardée dans une centaine de zones protégées et une quinzaine de parcs. Si vous souhaitez découvrir le pays à travers son patrimoine naturel, voici les parcs nationaux à ne pas manquer.

Le parc national de Yala

Posé face à l’océan indien dans le sud-est du Sri Lanka, le parc de Yala est un des premiers à avoir vu le jour sur le territoire srilankais et un des plus visités aussi. Ce vaste site de 979 km² séduit les amoureux de la nature pour la richesse de sa faune surtout aviaire. Près de 90 espèces d’oiseaux d’eau y ont en effet trouvé refuge. Le parc est aussi l’endroit idéal pour entamer un safari à la rencontre de l’éléphant du Sri Lanka, de l’ours lippu, mais aussi du léopard.

Le parc national d’Uda Walawe

Le parc d’Uda Walawe est un détour à prévoir lors d’un séjour au Sri Lanka passant dans le sud de l’île. Le site tire avantage de la rivière Walawe à laquelle il doit son nom d’ailleurs. Ce cours d’eau l’approvisionne en eau et constitue ainsi en effet un abreuvoir majeur pour les éléphants du Sri Lanka vivant dans la région.

La réserve forestière de Sinharâja

Également située dans le sud du Sri Lanka, la forêt de Sinharâja est considérée comme une des dernières forêts primaires viables srilankaises. Ce titre lui a d’ailleurs valu d’être protégée en tant que réserve de la biosphère et patrimoine mondial par l’UNESCO. Abritant 20 des 26 oiseaux endémiques du Sri Lanka, la forêt est aussi réputée pour sa belle collection d’orchidées sauvages.

Le parc national de Horton Plains

Blotti dans les plateaux d’altitude de l’île, ce parc national est un autre trésor srilankais inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le site offre un paysage varié allant des forêts luxuriantes aux plaines arides disparaissant souvent sous un épais brouillard du fait de l’altitude. Idéal pour l’observation aviaire, Horton Plains est aussi le terrain de jeu de nombreux mammifères, dont le cerf sambar, la panthère, et le chat viverrin.

Le parc national de Kumana

Les passionnés d’ornithologie peuvent poursuivre leur escapade au parc de Kumana situé sur la côte sud-est non loin du parc de Yala. Plus de 250 espèces ont été répertoriées sur les lieux, les espèces migratrices incluses. Outre les oiseaux, l’éléphant du Sri Lanka, le chacal doré et la loutre d’Europe entre autres ont en fait leur terrain de jeu. Moins connu des touristes, le parc national constitue une alternative intéressante à son voisin. Situé sur l’itinéraire d’un pèlerinage très important dans la religion hindoue, Kumana garde également les traces d’une ancienne civilisation ceylanaise.

Le parc national de Wilpattu

Il s’agit de l’unique parc sur la côte ouest de l’île de cette sélection. Situé à une trentaine de kilomètres de l’ancienne capitale ceylanaise Anuradhapura, ce parc est un des plus anciens du pays. Il se distingue pour son paysage unique serti de nombreux willus, ces lacs naturels qui se remplissent durant la saison des pluies. Wilpattu constitue par ailleurs une destination de choix pour observer le léopard puisque le parc abrite une forte concentration de ce félin.

Partagez le dès maintenant!Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.